strasbourg

Strasbourg : la ville qui te réconcilie avec la ville

Petite virée en Alsace au mois de juillet pour découvrir Strasbourg et surtout voir les copains 🙂 Copine au top niveau visite de la ville avec commentaires et anecdotes, BlaBla entre fille autour d’un thé / carré de chocolat. Copain parfait en chef : petits plats délicieux et découverte de bonnes bières locales. Bonne humeur et convivialité on fait de ce court séjour une coupure parfaite pour attaquer le reste de l’été avant les vacances fin août.

Pour ma part, j’ai trouvé Strasbourg GÉNIALISSIMEEE, j’ai vraiment adoré : les parcs avec les ARBRES (des arbres hauts et larges comme je n’en avais jamais vu), les fontaines, la grande île avec ses canaux, le tram, les habitants charmants et no stress, les maisons à colombage et celles en grès rose, la cathédrale gothique de Notre-Dame et le quartier de la Petite France, les bretzels, la cuisine alsacienne, la verte campagne, la propreté des rues et des parcs, les vélos, les petits restaurants plus tentant les uns que les autres… Bref, je crois que j’ai tout aimé 🙂

De cette ville je garde la sensation d’une ville qui respire, un léger souffle d’air dans la nuque qui permet de supporter la chaleur continentale de l’été, des habitants vraiment détendus et souriants peuplant les parcs et les cafés, les enfants profitant avec joie des infrastructures mises à disposition par la ville… C’est une ville où il fait bon vivre et ça se sent !

restaurant ON MANGE OÙ ?

coup de cœur coup de cœur coup de cœur Sthelline : 10 rue des Tonneliers
Un salon de thé littéraire niché au cœur du centre historique de Strasbourg. Du thé, des livres et des pâtisseries « fait maison ».

on aimeLe plus : la tarte aux myrtilles, yummy !

coup de cœur coup de cœur coup de cœur Winstub Zehnerglock : 4 Rue du Vieil Hôpital
Un excellent restaurant traditionnel au cœur du centre touristique de Strasbourg. Un accueil comme à la maison avec le bisous sur les deux joues pour tout le monde et des plats régionaux délicieux servis avec le sourire.

on aimeLe plus : le classique saucisse de Francfort / Spaetzle.
La charcuterie était vraiment bonne et les pâtes à tomber, même bébé a aimé.
L’autre petit plus vaut pour les adultes : l’apéritif Ice Papillon. Voici la recette : crémant Ice, menthe, concombre, liqueur de citron vert. Très rafraîchissant !

A-VOIR-1-281x300-281x300 À FAIRE, À VOIR
coup de cœur coup de cœur coup de cœur La cathédrale gothique de Notre-Dame
Au pied de la cathédrale on se sent vraiment tout petit. Face à nous s’élève 142 m de délicates volutes, statues d’anges et scènes bibliques, rosaces et colonnes sculptées. La parure ornementale est opulente ! La couleur du grès rose changeante selon l’heure du jour et la couleur du ciel donne des airs fantastiques et mystérieux à l’édifice. À tel point que nous avons eu du mal à passer la porte pour visiter l’intérieur (l’extérieur étant déjà énergétiquement bien chargé).

Voici même une légende expliquant l’origine du vent soufflant autour de la cathédrale (racontée par la copine).
Autrefois, le Diable survolait la terre en chevauchant le vent. Il aperçut ainsi son portrait sculpté sur la cathédrale, sous l’apparence du Tentateur, courtisant les Vierges folles (Matthieu 25, 1-13). Il est re­pré­sen­té sous les traits d’un jeune homme sé­du­i­sant dont le dos s’ouvre : on en voit sor­tir des crapauds et des serpents, mais aucune des jeunes filles naïves au­x­quel­les il s’adresse ne le remarque. Très flatté et curieux, le diable entra dans la cathédrale pour voir si d’autres sculptures le re­pré­sen­tai­t à l’intérieur. Surpris par la messe du matin, le diable, retenu prisonnier dans le lieu saint, ne put en ressortir. Le vent l’attend toujours sur le parvis et hurle aujourd’hui encore d’impatience sur la place de la cathédrale. 

coup de cœur coup de cœur coup de cœur Le parc de l’Orangerie et son zoo
Un parc idéal pour les promenades en famille. Baby a adoré le zoo, le paon qui fait la roue, les canards, les singes… Je ne suis pas une grande fan des zoos préférant voir les animaux dans leur milieu naturel cependant, sans explications valables, j’aime assez ces zoos de ville (comme le parc de la tête d’or à Lyon). Le bar/restaurant du parc est très agréable, proche d’un étang avec cascade.

Une belle découverte

La plus belle découverte de ce voyage en ville ce sont, de façon étonnante, les ARBRES. Je suis encore sciée par la beauté des arbres présents dans cette ville. J’ai lu récemment « La vie secrète des arbres » de Peter Wohlleben et on y trouve tout un passage sur la vie rude que mènent les arbres de ville (manque d’eau, sol dense et dure, solitude…oui, oui, les arbres peuvent se sentir seul). Ce n’est apparemment pas le cas à Strasbourg. Les parcs sont vastes et bien entretenus. Les arbres sont nombreux, hauts, larges et forts.

Et puis il y a la forêt proche de Strasbourg. Elle ressemble à celle des contes de fées. Dense, haute, verte et vivante. Au pied des arbres robustes, dans les entrelacs de racines recouvertes par la mousse, on peut distinguer des visages. Les ruisseaux courent doucement vers leur destin. Au loin le son d’une cascade. L’odeur d’écorce, de terre, de roche, d’eau, de mousse est puissante mais délicate. La vive lumière d’été filtrée par les feuilles effleure notre visage et notre peau avec douceur. Le sol est souple et nos pas légers. Du pur bonheur 😉 Après quelques minutes de marche, au cœur de la forêt, agrippé à son rocher apparait un fort de grès rose aux pierres polies par le temps et le vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *